Musée Isabella Stewart Gardner

Un cadre intimiste, un jardin luxuriant et quelques trésors à découvrir… Où ça ? Au cœur d’un magnifique palais de style Vénitien qui abrite la collection de Mme Gardner à Boston.

IMG_0978.JPG

 

Meubles, textiles, peintures ou encore sculptures sont à découvrir dans cette réelle mine d’or artistique, créée pour éveiller l’imagination et animer les sens des visiteurs.

Ouvertes au public en 1903, les galeries provenant de la collection personnelle de la maîtresse des lieux, renferment plus de 2 500 pièces.

Des œuvres de Rembrandt ou encore de Vermeer y sont exposées avec goût, puisque la collectionneuse aspirait à la beauté, à la créativité et à la vie.

On se croirait presque en Europe, avec l’impression d’être convié par Isabella elle-même, à faire une pause, bercé par l’odeur et les sons qui captent votre attention.

Détendez-vous autour du patio exotique, appelé le Courtyard Garden. Fermez les yeux et écoutez le bruit apaisant de l’eau. Une végétation diversifiée, magnifiquement arrangée autour de laquelle les différentes salles se succèdent.

IMG_1320.JPG

Un véritable espace d’évolution, le jardin diffère constamment avec les jeux d’ombres et de lumières, le changement des saisons et la rotation des plantes.

Sur trois étages, le musée renferme différentes pièces, sombres pour la plupart. Seule la lumière de la sublime verrière vient magnifier les œuvres.

Admirez le jardin sous tous ses angles, du troisième étage au rez-de-chaussée, il vous paraîtra à chaque fois plus resplendissant.

Si Mme Gardner possédait une pépinière dans chacune de ses maisons, c’est aussi en raison de sa passion des couleurs et des textures que lui inspirait la végétation. Sa plante préférée n’étant autre que la plus célèbre et difficile à cultiver : le nasturtiums, plus communément appelé cresson de fontaine.

On ne le remarque pas tout de suite, derrière cette nature luxuriante se cache la Femme. Ancienne ou actuelle, chaque sculpture du Courtyard Garden représente une divinité féminine. D’Artémis, déesse de la chasse à Perséphone, déesse des saisons, la féminité règne sous la serre du musée.

IMG_0980.JPG

Ne soyez pas étonné si aucune explication n’est donnée au sujet de l’aménagement des œuvres, Mme Gardner l’a voulu ainsi, afin de laisser le visiteur développer sa propre créativité.

Save the date : concerts, cocktails et promenades sont organisés chaque troisième jeudi du mois !

Et pour l’anecdote, l’entrée est gratuite pour toutes les Isabella.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s