J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste

Livrés hors contexte, les tweets de Loic Prigent, la référence du documentaire mode, peuvent parfois intriguer.

IMG_0802.JPG

L’homme qui commençait dans les années 90 à noter quelques phrases entendues en club ou autres soirées, a gagné en notoriété notamment grâce à son fanzine « Club Talk » et ses nombreux reportages.

Aussi addictif qu’un paquet de bonbons posé devant vous, ce livre, recueil de tweets, nous permet de découvrir un monde à la fois familier et inconnu du public : la mode.

Un doux mélange de désinvolture et d’hostilité condensé en 140 caractères, livré dans un anonymat total.

Prononcées dans un état d’hystérie ou de trop forte pression, ces phrases ne sont pas plus cruelles que cyniques. Même si certaines sont de l’auteur en personne, le rapport à la mode reste identique : entre haine et amour, quoi choisir ?

Appelé le « ton Loïc Prigent », plein d’humour, il explique que la mode est bien trop hostile pour être aimée en entier. Aristocratique, sophistiqué, élégant et futile, voilà comment il décrit l’univers mondain qu’il côtoie.

Riez de bon cœur et lâchez prise en vous plongeant dans ce petit bijou malicieux.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s